Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Une charte de la vie chrétienne

Envoyer Imprimer PDF
« Une charte de la vie chrétienne »

Avec les béatitudes dimanche dernier, nous avons commencé à entendre le Sermon sur la montagne dans l’Evangile selon saint Matthieu (chapitre 5 à 7). Cet enseignement de Jésus nous sera donné à méditer petit à petit jusqu’au Carême puis nous le reprendrons après le temps pascal. Cet enseignement de Jésus a été présenté par saint Augustin comme étant « la charte de la vie chrétienne », c’est à dire ce qui fonde notre agir chrétien pour vivre en disciple de Jésus.
Si des extraits nous sont donnés à méditer dimanche après dimanche, nous sommes tous invités à prendre le temps de lire ces trois chapitres et à nous les approprier.
Voici quelques pistes qui pourraient nous aider dans notre lecture et méditation.
- Dans son enseignement Jésus nous invite à sa suite à accomplir la Loi par son intériorisation : que tout ce que nous faisons vienne du cœur. En même temps, tout ce que nous faisons à de la valeur pour l’éternité, c’est pourquoi le Royaume des cieux doit être ce qui oriente toutes nos actions.
- la relation à Dieu le Père est le cœur de la vie chrétienne. Cette relation est une relation religieuse et intime puisque l’expression de foi dans le jeûne, la prière et l’aumône se fait en secret puisque notre « Père voit dans le secret ».
Cette relation est aussi une relation de confiance, confiance que notre Père pourvoira aux besoins de ceux qui « cherchent d’abord le Royaume des cieux et la justice de Dieu » (Mt6, 33). Cette relation nous invite à l’imitation de Dieu le Père.
- Pour vivre cette relation, les béatitudes nous rappellent que notre vocation d’enfant de Dieu est une vocation au bonheur. Ce bonheur vient de notre relation à Dieu le Père. Ce bonheur est vécu tout en étant en préparation par notre attitude vis-à-vis de Dieu et des hommes, attitude décrite dans ces béatitudes.
- Enfin le choix de Dieu implique une radicalité dans la vie quotidienne. Radicalité qui s’exprime régulièrement tout au long du Sermon sur la montagne.
Pour répondre à l’appel de Dieu, pour tendre vers ce bonheur filial avec Dieu le Père, il nous donne lui-même « la grâce du Saint-Esprit donnée aux fidèles par la foi au Christ. Elle opère par la charité». C’est le don de la Loi nouvelle, c’est le don de la charité, de l’amour.
Que Dieu, Père, Fils et Saint Esprit nous aide à vivre cette charte qui nous fait vivre à l’image de Jésus : en enfant de Dieu !

Père Vianney