Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

CELUI QUI FAIT LA VERITE VIENT A LA LUMIERE

Envoyer Imprimer PDF

(Jean 3,21)

La Parole de Dieu nous invite ce 4è dimanche de Carême à faire la Vérité.

Elle nous rappelle que si nous sommes condamnés à mourir c’est à cause de nos péchés, à notre refus d’écouter la parole de Dieu transmise par les prophètes, à ne pas accueillir la Lumière venue dans le monde qu’est Jésus-Christ.

 

Elle nous apprend que notre refus est motivé par le fait que nous faisons le mal et que nous nous en satisfaisons. Nous nous en satisfaisons, car souvent cela nous apporte un plaisir éphémère. Peu importe la honte, nous nous laissons plus souvent guider par notre instinct, par nos pulsions, par la recherche d’honneur, de pouvoir ou d’argent, que par la volonté divine et c’est pour cela que nous mourons. Derrière cette attitude, il y a le péché originel avec ses deux faces : l’orgueil et la paresse.

Nous ne voulons pas recevoir la Vie du maître de la Vie. Il nous a rendus libres afin que nous décidions par nous-mêmes de recevoir cette vie de Lui et nous ajuster à sa volonté. Jésus vient nous révéler que cette volonté est la toute Puissance de l’Amour et rien d’autre. Or l’Amour ne se commande pas, il espère la réciprocité mais il ne l’impose pas car sinon ce ne serait plus une relation d’Amour. L’orgueil et/ou la paresse installe notre âme dans une sorte de narcissisme où nous devenons tout puissants, où nous nous prenons pour Dieu et cela est mortel car au lieu de nous ouvrir à l’Autre nous refusons de Le voir. Ce refus nous plonge dans les ténèbres qui sont l’absence de Vie Eternelle.

L’Amour, pour grandir, a besoin de vérité : être vrai avec soi-même, se reconnaître pécheur, être vrai en reconnaissant que la Vie vient de Dieu et que le sens de la Vie est d’accorder notre liberté à la sienne.

L’Amour s’exprime à travers des actes comme nous l’a appris Jésus par toute sa vie, qui, par un acte suprême d’Amour s’abandonne à la volonté du Père et donne sa vie pour nous sauver. Le signe de cet acte suprême d’Amour est la Croix.

Père Xavier