Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

«PRODUISEZ UN FRUIT DIGNE DE VOTRE CONVERSION ! »

Envoyer Imprimer PDF

«Produisez un fruit
digne de votre conversion ! »
(Matthieu 3,8)

Ce 2ème dimanche de l’Avent, la Parole de Dieu à travers la voix de Jean-Baptiste, qui crie depuis le désert, le lieu de l’Alliance, le lieu de la persévérance, le lieu de la rencontre personnelle avec Dieu, nous invite à la conversion.

Non pas une conversion identitaire : « nous avons Abraham pour père ! » mais une conversion du cœur, celle qui produit un fruit digne de la conversion. Jésus nous apprendra que ce fruit se manifeste dans l’amour du prochain, ami ou ennemi, dans l’attention aux plus petits et dans le pardon.

 

Ainsi la conversion dont il s’agit ici est chemin de vérité au service de la vie. Elle est chemin car être baptisé c’est accepter d’entendre chaque jour l’appel du Seigneur à se convertir : nous avançons, nous progressons pas à pas sur le chemin de la conversion, nous n’avons jamais fini d’apprendre à aimer mieux, à aimer davantage. Elle est chemin de vérité car le Seigneur, par sa Parole, par la Vie de Jésus ne cesse de nous aider à faire la vérité sur nous-même dans nos relations aux autres afin de chasser tout orgueil ou toute paresse qui nous centreraient sur nous-même et finiraient par nous détruire comme « Narcisse se noyant dans son propre reflet ». Au service de la Vie, car, justement elle nous conduit à sortir de nous-même dans « un élan de générosité » en nous tournant vers les autres.

Cette semaine, l’Eglise nous donne pour modèle la Vierge Marie, l’Immaculée Conception. Si elle est notre mère, mère de l’Eglise et mère du Sauveur, c’est avant tout pour que toute sa vie elle n’a cessé de se présenter à Dieu ainsi : « Je suis l’humble servante du Seigneur, que tout se passe pour moi selon Ta Parole. »

Que sa prière devienne notre prière et alors avec elle nous pourrons chanter le Magnificat.

Père Xavier