Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

LA PAIX COMME UN FLEUVE (Isaïe 66,12)

Envoyer Imprimer PDF

 

Le Seigneur par le prophète Isaïe nous raconte comment Il répand sa grâce en abondance. Il prend l’image du torrent qui déborde et envahit tout, du fleuve qui se déverse sur une ville et la transforme pour toujours.

Dans nos villes nous avons souvent des signes du niveau d’eau atteint lors de telle ou telle crue. Dans nos mémoires, inscrivons-nous les signes des actions du Seigneur dont nous avons été témoins ?

 

 

Cette paix qui se répand vient du Seigneur, elle est l’œuvre du Fils dans Sa Passion et Sa résurrection, elle est l’œuvre de l’Esprit-Saint qui nous relie tous à cet évènement d’une façon que Dieu seul connaît.

 

Jésus demande à ses disciples d’être actifs en étant les ambassadeurs de cette paix. Notre mission est là: commencer par dire « Paix à cette maison ! », paix à cette famille, à cette personne rencontrée sur la route. Et, « s’il y a là un ami de la Paix du Seigneur, elle ira reposer sur lui » nous dit le Seigneur et fera son œuvre.

 

Cette œuvre Saint Paul la décrit ainsi : « la croix de Jésus est ma seule fierté et par elle le monde est crucifié pour moi et moi pour le monde… ce qui compte c’est d’être une création nouvelle »(voir lettre aux Galates). Ainsi, accueillir la Paix de Jésus, qui est présence du Seigneur lui-même dans nos vies, c’est accepter que chaque jour le Seigneur fasse de nous une création nouvelle, sa création. Et la création du Seigneur se manifeste dans le monde en œuvres de Miséricorde.

Puissions-nous en être les ambassadeurs, les humbles témoins et nous réjouir avec le Seigneur de compter parmi ses élus.

Père Xavier