Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

« Suis-moi ! »(Jean 21,)

Envoyer Imprimer PDF

C’est la 3ème fois que Jésus ressuscité se manifestait à ses disciples. Si les premières fois au Cénacle, lieu de la naissance de l’Eglise, il institue le premier jour de la semaine comme jour du  Seigneur et la messe comme source et sommet de la foi chrétienne, la 3 ème fois, Il les rejoint dans leur vie ordinaire de pêcheurs du lac de Galilée et leur révèle le sens de l’Eglise au  cœur du monde.

 

Il leur avait promis de devenir pêcheurs d’hommes et voilà qu’ils se fatiguent à ne rien prendre jusqu’à ce que la Parole du Seigneur rassemble 153 poissons dans un filet prêt à craquer. A l’époque, le nombre des nations connues est de 153. Ainsi, il leur révèle que par leur action, leur mission se lèvera des disciples dans toutes les nations. Ils comprennent aussi que seule la voix du Seigneur rassemble dans le filet des disciples. Pour pouvoir  accomplir leur mission, ils devront obéir à la voix du Seigneur, car Elle seule appelle et convertit.

Il emmène Pierre à l’écart et nous permet de mieux comprendre encore que la fondation de l’Eglise et toute « pierre vivante » que constitue un disciple de cette Eglise repose sur un dialogue intime et personnel  avec Jésus Ressuscité.

C’est la rencontre personnelle avec Jésus ressuscité qui fait l’identité du baptisé. Dans ce dialogue une seule question du Seigneur à son disciple : « m’aimes-tu vraiment » ?

Celui qui pose la question est le Sauveur qui a livré sa vie et donné sa vie par amour à celui à qui il s’adresse. Il est l’Amour qui espère l’Amour en retour. Mais comme l’Amour pour être Amour doit être libre, il espère et fais confiance : «  m’aimes-tu ? », «  fais paître mes brebis ».

Quelle sera ta réponse  à la question du Seigneur ? Quelle sera ta repose à son appel ?