Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

EGLISE ET FAMILLE : UN MEME APPEL !

Envoyer Imprimer PDF

Après la Pentecôte, l’Esprit Saint a conduit l’Eglise à célébrer successivement les grands Mystères de notre foi : la Sainte Trinité, puis le Saint Sacrement du Corps et du sang du Christ. La Providence fait que cette année, nous reprenions les lectures du temps ordinaire avec une présentation de la Famille de Jésus : « Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »(Mc3, 35)

 

L’Eglise est la famille de Dieu. C’est de l’Eglise que souffle l’Esprit Saint pour que tout homme puisse chercher en vérité Dieu. C’est dans l’Eglise, l’assemblée de ceux qui font la volonté du Père, que tous les hommes sont appelés à l’unité. Les Hommes créés à l’image de Dieu Trinité sont appelés à l’unité dans la charité qui est le lien de la perfection. Charité dont Jésus nous montre la beauté et l’exigence.

Ne rêvons pas une unité avec les autres si nous ne cherchons pas d’abord l’unité dans l’Eglise et dans nos familles. Saint Jean Paul II aimait appeler la famille : « l’Eglise domestique ».  La mission de l’Eglise d’être sanctifiée, c’est-à-dire de grandir dans la charité et dans l’unité, commence à la maison, en famille. Le sacrement du mariage est là pour confier cette mission au couple et lui donner la force de vivre cette mission.

Cheminer en famille vers la joie de la sainteté, voilà comment pourraient être liées les deux dernières exhortations apostoliques du pape François, « la joie de l’amour » et « la joie de l’allégresse » sur la sainteté. Le couple chrétien a une mission reçue lors du sacrement de mariage : manifester l’union du Christ avec son Eglise ; il s’est livré pour elle !

Dans la famille, nous devons nous soutenir les uns les autres dans la prière, la charité, le service, le pardon, l’humilité…bref, la sainteté !

« Pour un chrétien, il n’est pas possible de penser sa propre mission sans la concevoir comme un chemin de sainteté, car « voici qu’elle est la volonté de Dieu : c’est votre sanctification » (1Th4, 3). Chaque saint est une mission, il est un projet du Père pour refléter et incarner à un moment déterminé de l’histoire, un aspect de l’Evangile » (La joie et l’allégresse, pape François : n°19)

Père Vianney