Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

Resurrection

Envoyer Imprimer PDF

« Il vit et il crut » (Jean 20,8)

Croire, c’est percevoir une réalité qu’on ne voit pas encore. Le film « Jésus, l’enquête » raconte l’histoire de ce journaliste américain qui, après la conversion de son épouse, conversion qu’il ne comprend pas, par amour pour elle se met à enquêter afin de la ramener à la raison : Jésus, oui ou non, est-il ressuscité ? S’il est vivant, comment peut-on être en relation avec Celui que nos yeux de chair ne peuvent voir ?

S

aint Jean nous raconte le commencement de l’histoire des croyants en la Résurrection. Cela commence par une course folle vers le tombeau de Jésus. Deux disciples : Pierre, celui que Jésus a choisi pour fonder son Eglise, pour affermir la foi de ses frères et « l’autre disciple, celui que Jésus aimait ».

 

« Celui que Jésus aimait » caractérise cet autre disciple. Sa raison d’être, c’est de se savoir « aimé de Jésus ». Cela lui permet de courir plus vite que Pierre jusqu’au tombeau, cela l’oblige aussi à laisser Pierre entrer le premier dans le tombeau. Il est mu par la mémoire vive qu’il a des évènements où il a perçu dans sa vie tout l’Amour de Jésus. Ce qui s’est passé entre lui et Jésus est passé et lui permet de croire ce que ses yeux ne voient pas encore : Jésus est vivant, Il est ressuscité !

Pierre aura besoin de voir Jésus lui apparaître pour croire, ainsi Marie-Madeleine, ainsi pour Thomas et les autres apôtres, ainsi pour Paul quelques dix ans plus tard. La Vierge Marie, la Mère et « le disciple que Jésus aimait » n’en ont pas besoin car ils étaient au pied de la Croix et, contemplant Jésus donnant sa Vie pour notre humanité, ils se sont laissés saisir par Cet Amour et se laissent saisir par l’Amour divin, ils sont entrés dans la Vie Eternelle.

Le disciple est aimé et cet amour donne sens à sa vie, voilà le commencement de l’histoire de l’Eglise, l’assemblée de ceux qui croient en la Résurrection. Le disciple court plus vite car son énergie, il la puise dans l’amour divin, le disciple laisse Pierre entrer le premier car désormais c’est la charité pour le frère qui commande en lui. C’est aussi le respect pour l’histoire du salut et les choix de Jésus : Jésus a choisi Pierre pour être « la pierre sur laquelle Il bâti son Eglise »;

Christ est vraiment Ressuscité ! Alléluia !

Père Xavier