Paroisse Catholique des MUREAUX

Doyenné de Meulan, Diocèse de Versailles

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

VOILA UN ENSEIGNEMENT NOUVEAU

Envoyer Imprimer PDF

(Marc 1,27)

C’est le début de la mission : Jésus proclame l’Evangile, vient d’appeler quatre pécheurs, deux fois deux frères, à le suivre, ils entrent ensemble dans la ville de ces pécheurs et le sabbat, ils rejoignent la communauté croyante à la synagogue. Là, Jésus enseigne : nous ne savons pas quoi, mais nous savons que son enseignement est nouveau et incontestable.

 

La promesse que Dieu fait à Moïse  est en train de se réaliser : « Je ferai se lever au milieu de leurs frères un prophète comme toi ; je mettrai dans sa bouche mes paroles et il leur dira tout ce que je lui prescrirai. » (Dt 18,18). Ils étaient alors incapables de recevoir la Parole de Dieu dans sa nouveauté, la flamme d’Amour qu’elle est. Seul Moïse, par son humilité, était capable d’entendre Dieu lui parler « d’homme à homme »  (Exode 33,11)

 

Si Moïse ne peut alors voir la gloire de Dieu, il peut entendre son Nom « Le Seigneur, je fais grâce à qui je veux, je montre ma tendresse à qui je veux », « le Seigneur, le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité » (Exode 33–34)

Par Moïse, nous avons appris le secret de Dieu : le Nom de Dieu, ce qui le caractérise est Sa Tendresse, Sa Miséricorde. En Lui s’accordent parfaitement l’Amour et la Vérité. Par Moïse, Dieu fait la promesse à l’humanité d’envoyer parmi nous un prophète qui nous enseignera tout sur Dieu. Cette révélation du nom de Dieu et cette promesse avec les dix commandements forment la sève de tout l’Ancien Testament.

Ainsi Jésus est l’accomplissement de la promesse, la manifestation à tous du Nom de Dieu et son enseignement porte sur la manière d’accomplir les dix commandements et cette pratique est un commandement nouveau « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimé » (Jean 13, 33-34 ou 15, 12).

Il existe un malentendu entre chrétiens et musulmans à propos du nouveau prophète annoncé par Moïse : pour les chrétiens c’est Jésus, pour certains musulmans c’est Mahomed. Pour moi, chrétien, Mahomed, aussi noble soit-il, n’apporte pas un enseignement nouveau à celui de Moïse ou des prophètes. En revanche Jésus nous révèle le Visage de Dieu, un Dieu qui le met à nous parler face à face, qui est Amour et qui nous invite à l’imiter en laissant toujours le dernier mot au Pardon et à la Vie. Jésus se révèle à nous, « Maître et Seigneur » et comme celui qui nous dit : Je ne vous appelle plus serviteurs mais amis. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisi » (Jean 15, 15-16)

Puissions-nous témoigner de ce mystère auprès de nos amis musulmans et de tous.

Père Xavier